La famille Degenne s’agrandit !

Je pensais avoir fait à peu près le tour de la famille Degenne. Et pourtant…

C’est en cherchant, encore et toujours, la date et le lieu de décès de Louise DRAULT (sosa 17), toujours pas trouvée d’ailleurs, l’épouse de Louis DEGENNE (sosa 16), que j’ai eu la surprise de découvrir d’autres enfants de ce couple. Je pensais qu’ils n’en avaient eu que deux : notre aïeul Louis Eugène Adrien et une fille, Cidonie (sic) Célestine. Je m’étais arrêtée là, mais il y en a eu d’autres. J’en suis à six !

Louis DEGENNE et Louise DRAULT se sont mariés le 24 octobre 1865 à Coussay-les-Bois, d’où était originaire Louise. Tous les enfants sont nés à Saint-Pierre-de-Maillé.

Leur fils aîné, Louis Eugène Adrien, est né le 31 juillet 1867. Il épousera ensuite Célestine Armande Augustine PLAUD. C’est mon sosa 8. J’en ai déjà parlé sur ce blog.

Cidonie Célestine est née le 5 mars 1870 et elle s’est mariée en 1900 avec Julien RIBREAU, à Châtellerault. Je leur connais deux enfants : Madeleine Marcelle (1902-1987) qui a épousé un employé du tramway de Châtellerault, et Robert André (1905-1986) qui a fait sa vie à Tours. [Le monde est petit…]

La fratrie ne s’arrêtait pourtant pas là.

Un autre Louis est né le 5 mars 1872, mais il n’a vécu que 3 petites semaines.

Ensuite, le 22 juillet 1873 est né Pierre Henri. J’ai retrouvé sa trace grâce à un nouveau cousin, Gregori Kurts, son arrière-petit-fils, généalogiste amateur, qui m’a fourni beaucoup d’informations et les photos qui illustrent l’article. Qu’il en soit remercié !

Le 27 juin 1898, Pierre-Henri a épousé Marie Louise CLARTÉ à Saint-Pierre-de-Maillé. Ils ont eu 3 enfants :

1/ Juliette Marie Louise Joséphine, née le 27 août 1899 à Saint-Pierre-de-Maillé, dont je sais seulement qu’elle est décédée à Paris, dans le 10arrondissement, le 26 novembre 1977, à 78 ans.

2/ Marie Suzanne, née le 22 avril 1903 à Saint-Pierre-de-Maillé. Je ne sais rien d’autre à son sujet.

3/ Octave Henri, né le 14 mai 1905 à Saint-Pierre-de-Maillé et décédé le 2 mars 1981 à Blois (41).

Marie Louise CLARTÉ est décédée le 1er mai 1906, à Saint-Pierre-de-Maillé. Elle n’avait que 33 ans et laissait trois jeunes enfants.

Pierre Henri s’est donc remarié avec une jeune veuve déjà mère d’un petit garçon. Il a épousé Angèle Julie BOUCHET le 27 novembre 1908 à Pleumartin. Ensemble, ils ont eu un fils, Louis Henri, (dit « Henri ») né le 23 septembre 1909. Il semble que les relations familiales n’étaient pas au beau fixe, et Henri est « monté » à Paris. Il était garçon de café. Le 21 mai 1932, à la mairie du 3arrondissement, il a épousé la jeune Jeanne MONGAUDON, qui était « fille de comptoir ». Jeanne est décédée à 25 ans, le 30 décembre 1938, à l’hôpital Lariboisière, dans le 10arrondissement, en mettant au monde un fils, Raymond. Ce dernier et son épouse ont eu deux enfants : Muriel (qui est la maman de Gregori, et qui a mon âge) et Sylvain, qui a eu deux enfants.

Louis-HenriDEGENNE-1946

Louis Henri Degenne, dit Henri, en 1946

Henri-Muriel

Henri avec sa petite-fille Muriel, donc 1959 ou 1960

Henri s’est remarié le 3 février 1940, toujours à Paris, dans le 10arrondissement, avec Germaine Lucienne DOSS. Ils ont divorcé le 25 mars 1946. Il semble qu’il y ait eu des enfants, mais sans certitude.

Puis Henri s’est remarié, pour la troisième fois, avec Pacha SOLOTOUCHINA, une jeune Ukrainienne rencontrée pendant son STO. Ils ont eu une fille, Claudine.

Après Pierre Henri, Louis Degenne et Louise Drault ont eu une petite fille, Marie Léontine, qui n’a vécu que 17 mois. Je n’ai trouvé que son acte de décès du 16 mars 1879.

Et enfin, le dernier fils, dénommé Fortunat Eusèbe, est né le 14 décembre 1880. Il était cantonnier à Bellefonds, un petit village du canton de Chauvigny. Il a eu deux épouses : Berthe JUTAN (1877-1928) puis Clémence Florentine HÉNEAU (1894-1979). Je ne sais rien d’autre à son sujet, notamment sur la présence d’enfants. Toujours est-il qu’il a très peu connu son père Louis Degenne, décédé quand il avait 2 ans.

Les pistes ouvertes par ces nouvelles branches sont nombreuses. Du pain sur la planche… Je publierai d’autres articles au fur et à mesure des futures découvertes.

C’est pour ces belles surprises que la généalogie me passionne, pour ces parcours si différents, et parfois aussi pour ces rendez-vous manqués…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s