Les petits bonheurs

Il en faut ! Une des choses que j’adore en généalogie, c’est trouver un acte, une date, un lieu que personne n’a encore découvert. Souvent par paresse, alors qu’il suffisait d’ouvrir un registre pour trouver facilement. Ça marche très bien pour mes ancêtres très sédentaires, s’ils ne sont pas nés ou morts dans leur village de naissance, ils le sont souvent dans celui d’à côté. Pour les plus voyageurs, c’est moins simple, mais il y a des astuces, à la condition de ne pas s’appeler Jean MOREAU ou Marie MARTIN, évidemment. Et comme ce sont toujours les cordonniers les plus mal chaussés, je dois relativiser et avouer que j’ai moi-même quelques ancêtres dont je ne trouve le décès nulle part… À ma décharge, on ne peut rien contre des registres endommagés, souvent illisibles, ou manquants.

Mais dans certains cas, intuition et coup de chance sont mes meilleurs alliés. En voici un bon exemple.

J’ai récemment décidé d’ajouter Michel FOUCAULT à mon arbre, nous sommes cousins trèèès éloignés, mais ces cousinages (merci Généanet) permettent de repartir d’une branche ancienne, de faire la généalogie descendante et d’avoir parfois quelques surprises. Sans compter que par le biais des alliances, on peut se retrouver dans des milieux sociaux complètement différents, comme c’est le cas ici. Le couple d’origine que nous (mes cousins/cousines) partageons avec Michel FOUCAULT, c’est Méry JOUSSELIN (mon sosa 10954) et Jeanne AUBUGEAU (sosa 10955). Je sais peu de choses : il est marchand à Traversay, un village de Dissay, dans la Vienne, et décédé le 6 avril 1640. Je leur connais 5 enfants : Catherin, Jehan, Tiennette, Martine et Fiacre. J’ai trouvé des renseignements très utiles dans d’anciens numéros de la revue Héraldique et Généalogie (faciles à consulter dans la bibliothèque de Généanet), car le père de Méry JOUSSELIN, Hilaire, était « receveur de la châtellenie de Dissay » et que plusieurs de ses fils et gendres étaient notaires royaux.

Je suis donc partie de là, de deux de leurs enfants, ma sosa Martine JOUSSELIN et son frère Jehan, aïeul de Michel FOUCAULT, et j’ai descendu les générations les unes après les autres, en vérifiant à chaque fois que tout collait et en notant bien les références des actes que je trouvais. J’ai complété des fratries, avec les conjoints.

En cours de route, j’ai eu la surprise de trouver un AURIAULT. Le cousinage avec Michel FOUCAULT se fait par ma branche paternelle, mais j’ai beaucoup de AURIAU dans ma branche maternelle. Je n’ai pas trouvé de lien, mais le secteur géographique correspond. Il va falloir creuser tout ça.

Une fois arrivée au couple formé par François AURIAULT et Charlotte TRANCHAND, je m’aperçois qu’aucun des arbres en ligne consultés ne mentionne leurs date et lieu de décès. Même chose pour leur fils, Firmin Charles, et son épouse Adèle Victoire Aglaé GIRAUDEAU. Ah ah ! Voilà un petit défi comme je les aime et c’est aussi une bonne occasion de mettre à profit cette obstination qu’on me reproche parfois… (Mais qu’est-ce que tu peux être têtue !)

Je décide de commencer par Firmin Charles AURIAULT, le nom n’est pas banal. Lui et son épouse sont présents au mariage de leur fille Marie Adèle Hermance Anaïs (!) en 1872 à Vendeuvre-du-Poitou, j’ai donc un point de départ. Je commence à chercher dans les tables décennales de leurs villages de naissance (Thurageau et Chabournay), de leur lieu de résidence à cette date, de celui de leur fille, mais rien ! Peut-être faut-il sortir de la Vienne, mais pour aller où ? Mes recherches sur Généanet et Filae ne donnaient pas la moindre piste. Je laisse dormir (très bonne méthode) et le lendemain, je décide de lancer un filet sur Généanet en indiquant uniquement le nom et les prénoms de Firmin Charles, aucun lieu et une seule indication de date « après 1872 ». Bingo ! Ce qui ne donnait rien quand je précisais les deux noms du couple fonctionne à merveille. À ma grande surprise, je découvre un arbre, un seul, qui mentionne le mariage d’un Firmin Charles AURIAULT à une dame Élisa BEAURANG, née à Verviers, en Belgique. Ils se sont mariés dans le 17e arrondissement de Paris le 28 juin 1877 et je n’aurais jamais eu l’idée d’aller chercher aussi loin ! Il a 50 ans et sa nouvelle épouse 45. L’acte de mariage, que je trouve facilement, me comble. Il mentionne les dates de décès des parents de Firmin Charles, qui me manquaient aussi, et la date de décès d’Adèle Victoire Aglaé, le 16 décembre 1874 à… Levallois-Perret ! De mieux en mieux. La question, c’est : comment un ancien meunier du Poitou, devenu propriétaire certes, mais quand même, un natif de Thurageau, se retrouve veuf, domicilié à Paris, boulevard Voltaire, à épouser dans le 17e une rentière d’origine belge ? En attendant, je commence à me dire que s’ils ont vécu ensuite à Paris ou en région parisienne, voire en Belgique, ça ne va pas être simple de trouver leurs décès, surtout celui de Firmin Charles. Avec ma propre généalogie qui ne déborde pratiquement pas de la Touraine et du Poitou, je n’ai jamais fait de recherches à l’étranger.

Après avoir épuisé l’aide de Généanet sans pouvoir mettre la main sur les date et lieu de décès de Firmin Charles, je me tourne vers Filae en me disant qu’il serait étonnant que cette méthode de n’indiquer que le nom fonctionne une seconde fois, ce serait trop beau. Et pourtant, ça devait être mon jour de chance, je tape uniquement le nom et les prénoms de Firmin Charles et croise les doigts. Et deuxième bingo ! Il est décédé le 26 février 1907 à… Tours ! Mais quel voyageur, je n’ai pas l’habitude ! Profitant de ma chance, je récidive avec le nom et le prénom d’Élisa pour découvrir qu’elle aussi est décédée à Tours, quelques années après son mari, le 10 avril 1911.

Ce n’est pas tant cette parenté avec Michel FOUCAULT qui est importante (même si on me dit que « c’est la classe ! »), mais les recherches et découvertes qu’elle permet. J’espère que ces trouvailles serviront à d’autres, c’est le but.

2 réflexions sur “Les petits bonheurs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s